La Beast Coast nous ramène aux heures sombres du hip hop.

Alors, ne vous y trompez pas avec le titre de la chronique, il ne s’agit pas d’une critique négative sur le “super groupe” de Brooklyn, non, non, bien au contraire, quand je parle des heures sombres du hip hop, je parle du son East Coast des années 90, qui semblait sorti tout droit des ruelles…